fbpx
Connect with us

Pandémie, se préparer

Résilience niveau 2

Pandémie, se préparer

En cas de risque biologique non seulement vous ne devez pas sortir, mais vous devez aussi empêcher les contaminants d’entrer.

En cas de risque biologique non seulement vous ne devez pas sortir, mais vous devez aussi empêcher les contaminants d’entrer.

Vous pouvez préparer un kit dédié :

Il doit contenir :

  • Bâches en plastique (de peintre par exemple)
  • Sacs poubelle de différentes tailles, plusieurs rouleaux
  • Rouleaux de Duct Tape
  • Javel (liquide ou en pastille)
  • Savon
  • Désinfectant à main (gel hydro alcoolique)
  • Masques chirurgicaux taille enfant et adulte
  • Masques FFP2 taille enfant et adultes
  • Gants jetables à vos tailles de mains
  • Combinaisons de protections jetables avec capuche
  • Sur-chaussures jetables
  • Sacs à vomi résistants et refermables
  • Vaisselle jetable (pour la personne malade)
  • Solutions de réhydratation orale et leur procédure d’administration
  • Lingettes nettoyantes/désinfectantes
  • Vêtements de rechange qui peuvent être perdus (brûlés suite à une contamination)

Pour une maladie transmise par contact telle la gastro, ne faites plus de poignées de main, ni de bises pour dire bonjour. Forcez vous à ne plus toucher vos cheveux, à ne plus vous frottez les yeux… retenez ces gestes auxquels on ne pense pas !

En arrivant chez vous, laissez vos chaussures sur le palier si possible, sinon désinfectez-les avant de les rentrer. Désinfectez la poignée de porte, vos sacs, téléphones et autres accessoires qui auraient pu être en contact avec une zone contaminée.

Les virus de contact survivent plusieurs jours sur les surfaces, désinfectez à la javel, plusieurs fois par jour les poignées de porte, les abattants de wc, les robinets, les télécommandes,…

En cas de pandémie déclarée, réduisez voire, supprimez vos sorties. Les virus de ce type sont en suspension dans l’air ambiant : Ils peuvent vous contaminer par la respiration mais aussi par contact en se déposant sur vos yeux et sur les surfaces. Ils ne survivent en général pas au delà de quelques jours sur les surfaces. Vérifiez la durée de vie du virus qui cause la pandémie en cours.

Si vous devez vous déplacer, portez un masque de protection FFP2 même si ce n’est pas confortable, des lunettes de protection, de bricolage, de plongée ou de ski et des gants jetables.

Emmenez avec vous un flacon de gel hydro-alcoolique pour désinfecter ce que vous allez toucher et vos gants régulièrement. Même en restant concentré, vous allez vous toucher le visage, ne le faîte pas avec des gants contaminés.

Les masques chirurgicaux sont destinés aux personnes malades, pour éviter qu’elles ne répandent leur virus autour d’elles. Pour se protéger quand on n’est pas malade, il faut utiliser des masques de type FFP2 ou au dessus.

Construisez un sas de décontamination à votre porte d’entrée. Scotcher la bâche de façon à isoler les personnes entrant dans la maison des autres pièces.

Dans l’espace créé, mettez des lingettes désinfectantes, du gel hydro-alcoolique, des petits et grands sacs poubelles et, comme vu plus haut, désinfectez chaussures, sac, téléphone… Avec les lingettes.

Enlevez votre masque sans vous toucher le visage, enlevez vos gants sans toucher votre peau. Déshabillez-vous et désinfectez-vous les mains au gel hydro-alcoolique. Mettez vos vêtements dans un sac poubelle ou enlevez votre combinaison de protection, sans toucher l’extérieur du sac. Fermez le sac..

Jetez votre masque, les lingettes et enfin vos gants, dans le petit sac poubelle que vous fermez et laissez dans le sas pendant au moins 48 heures.

Refaites une nouvelle désinfection des mains. Puis direction la douche.

Les vêtements ne seront mis à laver que 48h plus tard, à 60°, le temps que la charge virale diminue, en prenant tout de même la précaution de mettre un masque et des gants pour vider le sac dans la machine.  

Si vous avez un chien, vous devez lui désinfecter les pattes à votre retour. Le plus simple est une bassine avec de l’eau javellisée dans laquelle vous trempez chaque patte, puis une bassine d’eau claire pour le rinçage. Bien essuyer ensuite, y compris entre les coussinets.

Gardez portes et fenêtres fermées. Fermez la ventilation. Aérez cependant chaque pièce pendant 10 minutes matin et soir quand vous n’y êtes pas.

Si vous présentez des symptômes, appelez le 15 qui vous donnera les consignes à suivre. Ne vous déplacez pas chez le médecin ou à l’hôpital au risque de contaminer les autres patients.

Si les hôpitaux sont débordés vous pouvez prévoir une pièce qui sera utilisée comme chambre de quarantaine. Cette pièce doit avoir une fenêtre pour l’aération. Si vous choisissez la dernière pièce du couloir il sera plus facile de faire un sas de décontamination devant la porte.

Une combinaison ou une blouse sera accrochée dans le sas et vous l’enfilerez par dessus vos vêtements pour intervenir auprès de la personne malade.  Vous mettrez aussi des chaussures dédiées que vous pouvez mettre sans les mains, type sabot, ou des sur chaussures jetables, votre masque, vos lunettes de protection et une nouvelle paire de gants jetables. Un flacon à pompe de gel hydro alcoolique permet de se désinfecter rapidement les mains avant d’entrer dans le sas et en sortant.

La personne malade, si elle en capable, doit mettre un masque chirurgical quand quelqu’un rentre dans la pièce.

Un masque FFP2 est efficace environ 8 heures, vérifiez sur la notice des vôtres, mais une fois porté, même brièvement, il ne doit, en théorie, pas être réutilisé. Cela implique d’avoir une quantité de masque importante.

La pièce doit être facile à nettoyer et désinfecter, n’y garder que le strict nécessaire.

N’utilisez pas d’aspirateur qui pourrait diffuser les virus partout. Désinfectez salle de bains et toilettes après son utilisation par la personne malade.

Si le médecin ou une autre personne doit entrer chez vous, faites lui porter une combinaison et des sur-chaussures. Proposez-lui masque, gants et gel hydro alcoolique s’il n’en a pas sur lui.

En prenant ces précautions et en n’ayant pas à sortir de chez vous pour le ravitaillement (voir l’article dédié), vous mettez toutes les chances de votre côté, mais il n’y a pas de solution miracle…

Cet article est extrait du « Guide Pratique de Résilience en Ville ».

Acheter le livre : https://resilience-en-ville.fr/produit/guide-pratique-de-resilience-en-ville/

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Résilience niveau 2

Les plus lus

GUIDE PRATIQUE DE RESILIENCE EN VILLE

GUIDE PRATIQUE DE RESILIENCE EN VILLE

Suivez nous sur Facebook

To Top