fbpx
Connect with us

Mettre en place une autonomie de 4 semaines. Partie 1 : Eau et Nourriture

Résilience niveau 2

Mettre en place une autonomie de 4 semaines. Partie 1 : Eau et Nourriture

Mettre en place une autonomie de 4 semaines. Partie 1 : Eau et Nourriture

Stockez ce que vous consommez
Consommez ce que vous stockez

Autonome :

Avoir un stock de 3 jours d’eau et de nourriture est une recommandation de la Sécurité Civile. Cependant, 3 jours ce n’est pas suffisant, c’est justement au bout de ces 3 jours que tous les magasins auront été vidés, que les stocks individuels seront épuisés qu’il deviendra dangereux de quitter votre logement.

Les besoins de base sont l’eau, la nourriture, la santé et le chauffage en saison froide. Le tout en sécurité.

Stocker ce que vous consommez

Consommez ce que vous stockez

Et, dans la mesure du possible

Produisez ce que vous consommez.

Autonome en eau : Comment stocker de l’eau quand la place est limitée

La  recommandation minimale est de 3 l par personne et par jour. Soit 2 bouteilles d’1,5 l. Si vous êtes 4 dans la famille, c’est donc 8 bouteilles par jour qu’il vous faudra stocker, soit 56 par semaine. Cela représente 10 packs d’eau.  40 pour 4 semaines. Vous pourrez stocker le long d’un mur, sous les lits des enfants, dans un canapé fait main, à la cave ou dans un garage si vous pouvez y accéder sans sortir. Prévoir dans ce cas de transférer le stock chez vous rapidement et très discrètement.

Si vous consommez de l’eau en bouteille, vous pourrez faire tourner votre stock. Cependant si vous préférez boire l’eau du robinet et ne pas utiliser au quotidien des bouteilles en plastique, envisagez l’acquisition d’un filtre à gravité dont la filtration équivaut à une purification. Cela vous permettra de boire une eau propre, dès maintenant en purifiant l’eau du robinet et, en cas de rupture de la normalité, celle de vos bouteilles stockées. L’eau en bouteille a une date optimale de consommation qui est en général de 2 ans, mais, après purification, elle peut être consommée sans danger sanitaire après plusieurs années de stockage.

Si cela vous parait plus pratique, vous pouvez stocker l’eau dans des jerricans.

Toujours pour 12 l/jour pour 4, soit 84 litres pour une semaine, il vous faudra 17 jerrycans de 20 litres pour 4 semaines, vous pouvez trouver des jerrycans pour une quinzaine d’euros. C’est donc un budget conséquent. Ils sont moins pratiques à empiler que les bouteilles. Il faudra vous assurer que l’eau n’est pas contaminée lors du remplissage et la traiter pour la garder potable avec des produits tels que des pastilles micropur.[1]  Changez l’eau tous les 6 mois.

3 litres par jour et par personne est un minimum pour la boisson et la préparation des repas. Si vous en avez la possibilité, ajoutez quelques litres à votre stock. Ce stock supplémentaire aura moins besoin de garantie sanitaire et sera plus facile à utiliser en jerrycans.

Un jerrycan de 20 litres par semaine, avec une utilisation très économe vous permettra de faire une toilette au gant, de laver votre vaisselle et votre petit linge (vous pouvez la faire bouillir rapidement pour plus de sécurité sanitaire, d’efficacité de lavage et de confort d’utilisation).

Un pack d’eau fait 27 x 36 x 33,5 cm.

Construisez pour un de vos enfants un lit plateforme de 110 x 220 x 70 cm pour stocker 48 packs d’eau ou un lit en hauteur de 90 x 190 x 105 cm pour stocker 45 packs.

Les 4 jerrycans pourront être stockés sous le canapé ou sous un autre lit.

Autonomie alimentaire à court terme

Stocker de la nourriture

Les caisses qui se glissent sous le lit sont parfaites pour constituer et faire tourner votre stock. La prochaine fois que vous faites les courses pour la semaine, achetez en double tout ce qui se garde plus d’un mois.

Mettez les produits achetés en double dans une caisse, qui sera la caisse n° 1.

Procédez de la même façon pendant 4 semaines (de suite ou étalées sur 4 mois).

Ainsi chaque caisse sera différente des autres, en fonction de vos envies de la semaine.

Caisses de stockage sous un lit

La 5ème semaine, videz la caisse n°1 dans votre placard, faites vos courses normalement et déposez les dans la caisse vide (n°1)

La 6ème semaine, c’est la caisse n°2 qui va remplir vos placards et qui sera remplie de vos courses.

Et ainsi de suite. De cette façon, vous vous constituez un stock tournant d’aliments que vous consommez, pour 4 semaines. Un temps suffisant pour que le plus gros du chaos extérieur soit apaisé.

Au fur et à mesure, vous allez adapter le contenu de vos caisses à votre consommation réelle, la bouteille d’huile ne sera que dans une caisse sur deux, le paquet de céréale ne fait pas la semaine, il faut en mettre 2, les patates prennent beaucoup de place dans les caisses, peut-on les stocker ailleurs,  etc… c’est un coup à prendre, au début on se mélange un peu les pédales entre les caisses et le placard, mais la rotation se met tranquillement en place. Au delà d’une rupture de la normalité, savoir que pour quelque raison que ce soit, vous êtes malade, vous être fauché, vous ne pouvez pas faire de courses… vous aurez de quoi manger pendant 4 semaines, c’est extrêmement rassurant.

Il vous restera de la place sous votre lit, au moins pour 2 caisses, stockez y des réserves supplémentaires : si vous avez l’habitude de manger à l’extérieur le midi (cantine, restaurant d’entreprise,…), il vous faut prévoir ces repas de midi.

Stockez aussi 10 paquets de gros sel, du poivre, du vinaigre blanc,  du café, du chocolat, des sacs poubelles, du shampoing sec et les produits d’hygiène,  que vous n’auriez pas mis dans les caisses hebdomadaires. Surveillez les dates de péremption et donnez à des associations les produits 6 mois avant leur date limite, et remplacez les. Mettez vous un rappel dans votre agenda pour y penser.

Si vous ne mangez pas de viande, elle ne vous manquera pas mais stockez vos compléments habituels.

A titre personnel, je vous conseille de vous débarrasser de votre télé, elle encombre votre salon et n’est qu’un support publicitaire de plus. Vous êtes bien assez agressé en ville par les injonctions permanentes des publicités. Vous n’êtes jamais assez beau, assez riche, assez tout selon les publicités. C’est normal, pour vous convaincre d’acheter, il faut créer en vous de l’insatisfaction. Regardez ce que vous aimez en direct ou en replay sur votre ordinateur après avoir installé un logiciel type AdBlock.

N’oubliez pas les produits d’hygiène, les aliments pour les animaux, les piles, le tabac et des briquets…

Rejoignant la tendance du zéro déchet, un certain nombre de solutions peuvent être mises en place dès maintenant pour ne plus dépendre de produits ayant traversé la moitié de la terre pour arriver chez vous.

Le choix ne manque pas, essayez de supprimer ou remplacer peu à peu les produits que vous achetez régulièrement par une alternative faite maison, avec des ressources faciles à trouver autour de vous (pas de savon à l’huile de coco par exemple, pas d’huiles essentielles impossibles à produire soi-même, etc.).

Désencombrez ses placards et sa vie :

Vous allez avoir besoin de place pour stocker tout ce dont vous aurez besoin, décidez de désencombrer votre appartement en vendant ou donnant le superflu. Investissez les bénéfices de cette vente dans votre autonomie. Récupérez des matériaux pour fabriquer des meubles à double usage, canapé avec un coffre, lit avec tiroir, banc-coffre, installez des étagères en hauteur dans les toilettes ou dans l’entrée, soyez imaginatif pour trouver de la place !

Reprenez la main, et chaque fois que vous avez besoin de quelque chose, posez-vous la question : d’où vient ce besoin ? Vient-il de vous ou vous est-il imposé de l’extérieur par un vendeur de rêve ? Si le besoin est légitime, cherchez à y répondre avec ce que vous avez sous la main.

Cet article est extrait du « Guide Pratique de Résilience en Ville ».

Acheter le livre : https://resilience-en-ville.fr/produit/guide-pratique-de-resilience-en-ville/


[1] https://www.ifrc.org/Global/Publications/disasters/142100-hwt-fr.pdf

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Résilience niveau 2

Les plus lus

GUIDE PRATIQUE DE RESILIENCE EN VILLE

GUIDE PRATIQUE DE RESILIENCE EN VILLE

Suivez nous sur Facebook

To Top